Prochaine exposition "in situ": 

Il grande silenzio

par

GIULIA SPERNAZZA

Commissaire d'exposition: Jorge Cañete

Vernissage: jeudi 12 mars de 18h00 à 22h00

L’exposition est ouverte au public sur rendez-vous (par téléphone : 078 7102534, ou par e-mail : info@jorgeacanete.com)

du lundi au vendredi (8 h 30-19 h 00), dès le 13 mars et jusqu’au 15 mai 2020.

Pavillon de Pourtalès, Chartreuse de La Lance

CH - 1426 Concise (Vaud)

« Le grand silence »

 

La grâce du recueillement est une découverte infinie : notre prison est fermée au-dehors, ouverte au centre sur un vierge espace.

Jean-Baptiste Porion, Fragments métaphysiques et mystiques.

 

C'est la prédisposition à la contemplation et au silence qui définit les œuvres de Giulia Spernazza exposées à la Chartreuse de La Lance, un endroit imprégné de spiritualité et de mystère. Les caractéristiques et la personnalité de ce lieu singulier ont en effet profondément inspiré Giulia, donnant à l’artiste romaine la possibilité d’entrer en communion avec l’atmosphère monastique – une dimension spirituelle encore palpable aujourd’hui – et de tisser des liens entre son œuvre et les vœux de silence des moines chartreux.

 

En fait, la démarche poétique de l’artiste a toujours eu comme finalité l'introspection, la sublimation d’une certaine présence "immédiate et universelle" dans les choses, les êtres vivants et leurs circonstances. Ce besoin de sonder l’être humain pour arriver à sa partie la plus authentique est au cœur du travail de l’artiste. Giulia Spernazza cherche à guider le spectateur à travers ce processus créatif intime qui dilate le temps. 

 

Le langage minimaliste de l'artiste, avec ses références à l'arte povera, amplifie le sentiment de pureté et de renoncement auquel il aspire. Il est incarné par l'utilisation d’un matériau particulier : la cire qui recouvre papiers et tissus, donnant un sens poétique, délicat et intemporel à ses œuvres.

 

La série des œuvres enchâssées dans des boîtes en plexiglas met en scène des microcosmes où tout semble protégé et suspendu. Ces reliquaires de l’intimité introduisent les concepts de profondeur et de renoncement, qui visent à atteindre une représentation du sacré.

 

Giulia travaille également autour de la figure archétypale du livre, une thématique qui hante ses recherches artistiques depuis de nombreuses années. Elle propose des sculptures-livres – façonnées à base de tissu enduit de cire – tels des réceptacles pour nos pensées et nos souvenirs. Les livres-sculptures de Giulia sont en fait des ouvrages qui nous permettent de lire le récit de nos voyages intérieurs…

 

En observant ses œuvres, il nous est demandé de nous démunir de toute influence extérieure – spatiale et temporelle – afin d’accéder à l’essence même de toute présence et à chercher, peut-être, le reflet de notre âme.

 

 

BIOGRAPHIE

 

Giulia Spernazza est née en 1979 à Rome, où elle vit et travaille. En 2008, elle a obtenu son diplôme à l'Académie des Beaux-Arts de Rome.

 

Son travail se développe principalement en Italie, où elle participe à de nombreuses expositions et reçoit plusieurs distinctions :

 

En 2011, elle est sélectionnée pour le XXVe prix Pandosia et le prix Archer Isola di Sant'Antioco, dont le commissaire est Vittorio Sgarbi.

 

En 2012, elle participe au prix Adrenalina "La nuova era tra simbolismo e tecnologia", au Macro Testaccio la Pelanda (Rome), ainsi qu’à l'exposition collective "L'Intimo Mistico dell'Opera" au Museo Centrale Montemartini,  à Rome.

 

En 2013, elle expose au 64e prix Michetti "La bellezza necessaria", au musée Michetti (Francavilla a Mare).

 

En 2014, elle participe au prix Adrenalina 3.0, avec son exposition "Il mio Paradiso", au Macro Testaccio la Pelanda, à Rome, où elle remporte le premier prix dans la catégorie Installation.

 

De 2015 à 2018, elle prend également part à plusieurs expositions collectives en Italie : en 2015 avec Arianna Matta, en 2017 avec Alessandra Carloni et en 2018 avec Kristina Milakovic et Fabio Imperiale. Cette année-là s’ouvre également son exposition personnelle, "Natura pura", à la galerie Faber (Rome).

 

Parmi les principales expositions réalisées en 2019, elle a participé à "Ex Voto/per arte ricevuta" au Musée Marino Marini, à Florence et à la IVe Biennale du livre d'artiste à la Fondation Monti Uniti, à Foggia.

 

En 2019, elle est sélectionnée pour le prix Arteam Cup, ce qui lui permet d’obtenir une résidence d’artiste au MuSa, à Salò. Elle remporte également le concours Timeraiser, à Padoue.

 

Ses œuvres sont entrées dans la collection du Musée Michetti (Francavilla a Mare) et dans des collections privées.

 

Giulia Spernazza présente son premier solo show en Suisse.

www.giulia-spernazza.it