géographie lumineuse
de
Mercedes Lara
Commissaire d'exposition: Jorge Cañete
En collaboration et avec l'appui de La Commune de Grandson, Le Château de Grandson et ProGrandson.


Septembre 2022

Nous ne percevons plus du vent que sa course sans but, du ciel que sa lumière aveugle, de l'espace que son impassible démesure. Sans doute, s'il en est ainsi, c'est que ces lieux où vont nos vies ne sont rien d'autre que les reflets exacts de nos âmes.
 
Henri Gougaud  (Paramour, p. 131, Seuil)

Visuel MercedesLara
Carte

MERCEDES LARA a été frappée par les armoiries de Grandson où apparaissent le Soleil et la Lune, archétypes qui marquent le rythme naturel de la Terre, la nuit et le jour. Ces symboles font écho de manière troublante à sa recherche personnelle et artistique, ainsi qu’à sa fascination pour les changements cycliques permanents et incessants du temps…

La lumière est fondamentale, car elle est l'élément commun à la Lune et au Soleil. En fonction de la position de la Terre et de la Lune par rapport au Soleil, notre perspective terrestre crée la forme changeante de cette dernière.

Comme dans le mythe de la caverne de Platon, en fonction des ombres qui se reflètent sur le mur, nous percevons une chose ou une autre, nous définissons notre propre « géographie ».

L’exposition organisée à Grandson se nomme justement « Géographie lumineuse » et veut jouer avec la suggestion de l'apparence et de la dissimulation en fonction de notre point de vue, comme une métaphore de la lumière et de l'obscurité. Une lumière fragile et vacillante, une lumière qui fait également allusion à l'image intérieure que projette chaque individu…

Le travail de MERCEDES LARA parle du temps, des ses rythmes et de ses changements continus. Elle interprète la lumière et la couleur en créant des œuvres en mouvement.Ses créations ne cessent de traduire le passage du temps et de capturer sa mutation dans l'espace, tout en laissant libre cours à notre propre perception. Le temps et la nature sont soumis à des rythmes qui dépendent aussi de nous : selon l’endroit où nous nous trouvons, le moment concerné ou encore la façon dont nous regardons les choses, notre perception se modifie.C’est donc notre propre vérité, notre géographie personnelle qui, tout comme dans des miroirs, se reflètent dans les œuvres de MERCEDES LARA.Les matériaux composant ses œuvres sont principalement les fils pour leur fragilité, le feutre pour son authenticité et son caractère, la porcelaine pour sa délicatesse, la feuille d’or dont l’éclat nous rappelle le soleil, et le ciment, auquel le temps donne sa noblesse. Tous ces matériaux sont non polluants et durables.

Son exposition sera en faite un parcours, un itinéraire à travers une "géographie lumineuse" qui vous fera découvrir ses oeuvres sur 4 sites à Grandson:

 

en plus des oeuvres exposées à la Galerie Philosophique (Rue Haute 36),

ses créations poétiques trouveront leur place dans les jardins du Château de Grandson,

sous le couvert du Cloître (à côté du Temple),

ainsi que l'intérieur du Temple de Grandson sur la Rue Haute

 

 

 

 

 

 

CLOÎTRE

Lumière réfractée

 

L’installation créée pour Grandson est composée de prismes en plexiglas placés sous les arches du cloître, ainsi que sous la grande arche qui permet d’y accéder.

 

Suspendus, ils réfléchissent et décomposent la lumière au gré de leurs mouvements. C’est justement cette lumière qui définit le temps et rend l’espace visible, tout comme celle du soleil se reflétant sur la surface de la lune.

 

Description : 40 prismes en plexiglas, dimensions : 25 x 4 x 4 cm

Horaires : ouvert en permanence

Adresse : Rue Haute 23

 

 

JARDINS DU CHÂTEAU

Satellite originel

 

L’œuvre proposée pour le Château de Grandson est un éloge du vide. À travers une matière réfléchissant la lumière, elle ouvre des trous de lumière dans l’espace.

 

L’œuvre est composée de huit plaques circulaires de cuivre martelées et chromées suspendues sur l’un des murs du château, surplombant les jardins. Celles-ci peuvent être vues comme des instantanés de la lune, dont la luminosité provient de la réflexion du soleil. Leurs surfaces ondulées renvoient également à l’élément liquide.

 

Description : 8 disques de 45 cm de diamètre en cuivre martelé et chromé

Horaires : de 10 h à 18 h

Adresse : Jardins du Château de Grandson, Place du Château

 

 

TEMPLE DE GRANDSON

 Système solaire

Le grand mobile est composé de tiges d’aluminium d’où sont suspendus, par des fils d’acier, des verres dichroïques ainsi que des disques émaillés.

 

Ces verres, percutés par la lumière, modifient leurs couleurs selon l’angle de réflexion et entament ainsi un dialogue entre eux à travers ces changements chromatiques.

 

L’artiste souhaite évoquer à travers cette installation les astres cohabitant dans le système solaire dans un équilibre de forces et d’énergies qui symbolise le parcours des planètes et la relation qu’elles entretiennent les unes avec les autres.

 

Pluie

Suspendue dans les couloirs latéraux, l’œuvre propose une connexion à la nature et aux phénomènes atmosphériques qui se produisent dans le temps et l’espace.

 

L’installation, composée de plus de 2 000 gouttes de porcelaine, est divisée sur 8 barres horizontales, d’où sont suspendus 16 fils de nylon comprenant chacun 17 gouttelettes en porcelaine de Limoges entrecoupées de perles d’argent.

 

Du mouvement de la brise dans cette pluie naît un tintement qui ramène à notre conscience le passage naturel du temps silencieux.

 

Description :

Système solaire : verres dichroïques, barres en aluminium, disques en laiton chromé, fils d’acier

Pluie : porcelaine de Limoges, fils de nylon, perles argentées

 

Horaires : visites libres, tous les jours de 9 h à 18 h (hormis durant les cultes)

 

Adresse : Temple de Grandson, Rue Haute 23

​​

BIOGRAPHIE

Après l’étude des beaux-arts à l‘université Complutense de Madrid, la carrière artistique de MERCEDES LARA a débuté avec l'exposition En Movimiento, qui a eu lieu dans l'Espace contemporain des Archives de Tolède.

Ses œuvres ont été exposées au Centre d'art Tomás y Valiente de Fuenlabrada, au Musée régional Daimiel de Ciudad Real, ainsi que dans la citadelle historique de Pampelune, entre autres.

Elle a aussi participé à des expositions collectives internationales, se rendant au Japon à de nombreuses reprises, ainsi qu'à Londres.

Son travail a également été présenté dans des foires internationales telles qu’Art Miami et Art New York.

Son travail figure notamment dans la collection du Musée des beaux-arts Principado de Asturias, dans celle de l'Académie d'Espagne à Rome, ou encore à l’Abrons Arts Center à New York.

Elle a participé en 2021 à l’exposition «Magic & Gold» au Arken Museum au Danemark, conjointement à Sylvie Fleury, Ugo Rondinone, Bill Viola, Ai Weiwei pour ne citer qu’eux.